83 25/11/2022
Partage

Journéede la viticulture durable

"Et demain, quels cépages ?"

Le matériel végétal est un levier majeur pour répondre aux enjeux climatiques, sanitaires et environnementaux. La journée de la viticulture durable - organisée par la Chambre d'agriculture du Var, le 18 novembre aux Arcs - est venue apporter de précieux éléments de réflexion aux vignerons.

La dégustation des vins issus des micro-vinifications, réalisées par le Centre du rosé, a permis d'illustrer très concrètement les résultats de nombreuses années d'études.

© Crédit photo : GL

"Cela fait plus de quarante ans que la Chambre du Var travaille sur la question des cépages. Aujourd'hui, le changement climatique, mais aussi les contraintes sanitaires et réglementaires montrent combien ce travail est important", introduit Fabienne Joly, présidente de la Chambre départementale d'agriculture.

Cépages résistants aux maladies, d'intérêt à des fins d'adaptation au changement climatique, autochtones, étrangers, anciens ou nouveaux... la journée 'Et demain, quels cépages ?', avait ainsi pour objectif d'apporter un éclairage local sur les pistes d'évolution de l'encépagement du vignoble varois.

Au fil du temps, et après un travail conséquent de bibliographie et de prospection, la Chambre d'agriculture - avec le soutien de ses partenaires (Centre du rosé, IFV, lycée agricole de Saint-Maximin, Région, Organismes de gestion...) - a mis en place un réseau de parcelles expérimentales et vigneronnes, qui fait l'objet d'un suivi viticole et œnologique depuis maintenant plusieurs années.

Des données précieuses de suivi en contexte local

Au chapitre des cépages adaptés au changement climatique, les travaux entamés voilà une dizaine d'années ont permis d'implanter en 2017, au Cannet-des-Maures, une collection d'étude qui regroupe 7 cépages étrangers (calabrese, agiorgitiko, tempranillo, touriga nacional, pinotage, zinfandel et mavrud) ; 12 cépages autochtones (mourvaison, téoulier, carignan blanc, grenache blanc, grenache gris, barbaroux, clairette rosée, plant droit, colombaud, counoise, brun fourca et rousseli) ; 25 métis de cépages méridionaux provenant de l'Inrae ; ainsi que 2 mutations spontanées du mourvèdre noir (mourvèdre blanc et mourvèdre gris), pour lesquelles une demande d'intégration au catalogue national des cépages est en cours d'élaboration. Treize nouveaux clones de cinsault sont également à l'étude à La Roquebrussanne.

Pour ce qui est des variétés résistantes aux maladies cryptogamiques - dont l'intérêt est de préserver la production tout en limitant les traitements phytosanitaires - une dizaine de variétés allemandes et suisses (prior, monarch, cabernet carbon, cabernet cantis, cabernet cantor, muscaris, souvignier gris, sauvignac, cabernet blanc et cabertin) a pu être plantée en 2014 et 2015 à La Roquebrussanne. Depuis, le matériel est suivi et apporte, là encore, de précieux éléments d'évaluation de son comportement en conditions méditerranéennes et de son potentiel œnologique, notamment pour la production de vins rosés. Les quatre variétés issues du programme Resdur (pour résistance durable) de première génération - portées par l'Inrae et l'IFV - sont aussi étudiées sur une parcelle plantée à Trets, en 2020.

Indispensable travail de recherche

Alors que les programmes de créations variétales françaises s'orientent désormais vers les typicités régionales, 127 génotypes présentant des résistances aux maladies, à la sécheresse et aux températures élevées ont été sélectionnés, dans le cadre du programme Edgarr, dédié à la création de variétés spécifiquement adaptées à la Provence. Ils ont été plantés en 2021 à La Celle, sur une parcelle du Conseil départemental louée par le Syndicat des Coteaux varois en Provence, dans l'espoir - au terme de six ans d'observations agronomiques et œnologiques - de pouvoir sélectionner deux à trois nouvelles variétés.

Ce travail de la recherche, long et coûteux, mais plus dynamique que jamais, est essentiel à l'avenir de l'encépagement du vignoble. "Le changement climatique s'impose à nous, et si on veut continuer à produire des vins qui ravissent les papilles des consommateurs, il faut s'y adapter et chercher à en atténuer les effets. La recherche variétale est un levier d'adaptation incontournable, et on a besoin des instituts techniques pour avoir des réponses aux aléas, eu égard à leur intensité et leur fréquence. On a du matériel végétal, il faut des moyens pour que la recherche puisse travailler", plaide Éric Paul, élu de la Chambre d'agriculture et président du Syndicat des vignerons du Var. "Il faut aussi que l'adaptation réglementaire soit au moins aussi rapide que le changement climatique si on veut rester dans la course. Ayons un temps d'avance pour, demain, produire par le jeu des assemblages des vins qui restent typiques de la Provence", ajoute-t-il pour finir. 

Gabrielle Lantes •

Sur le même thême

Var 14/07/2020

CIVP : “Rester unis, raison...

Réunis en assemblée générale le 2 juillet au château Sainte Roseline, élus, salariés et partenaires du CIVP ont fait le point sur les bouleversements de l’année 2...
Aude, Gard, Hérault 02/06/2020

Terra Hominis : des mission...

Terra Hominis, structure spécialisée dans la création de vignobles en copropriété via le financement participatif non réglémenté, est désormais pleinement une soc...
Aude, Gard, Hérault 10/09/2019

Flavescence dorée : la Fedo...

Grâce à un financement du Département, la Fedon de l’Aude a, cette année, fait appel aux services d’une société utilisant un drone équipé d’une caméra. En survola...

ICI
Votre encart
publicitaire !

Tél. : 04 67 07 03 73

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

23/09/2022
📫Votre @EPVarois arrive! A la une : échanges autour des filets anti-insectes contre la mouche de l'olive avec le groupe #DEPHY en oléiculture du Var 🫒 ; l'hyperoxygénation des rosés à l'essai au Centre du Rosé ; vin d'ici, à la découverte du "Pur Castets"🍷de La Grand' Vigne https://t.co/qaIhjDDTAb
https://t.co/qaIhjDDTAb
06/10/2022
Dans votre nouveau numéro @AgriProv 🗞au programme notre numéro spécial #Medagri 🚜 le projet de loi sur les #énergiesrenouvelables🌞, la 7e édition de la soirée de l’élevage 🐃🐑à Arles et un retour sur la rentrée scolaire 🎒pour les lycées agricoles...Bonne lecture à tous ! https://t.co/zU1hyXg40x
https://t.co/zU1hyXg40x
06/10/2022
🍷 Présentation de la gamme ‘Patience’, du syndicat #AOP #Picpoul de Pinet, issue de cuvées haut de gamme dédiées aux cavistes & aux restaurants de #Montpellier. Sélections parcellaires, élevage d’au moins 6 mois, sans notes de bois. Accord mets et vins au #Folia @ChatFlaugergues https://t.co/NAol7n6pyW
https://t.co/NAol7n6pyW

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Likedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...